Création : 17 mars 2021

Check-up à réaliser !

Bien choisir le lieu où vous ferez pousser vos herbes est certainement la première question que vous devrez vous poser. Et la réponse est très simple : dans votre cuisine. En effet lorsque vous préparez une recette, le petit bout d'herbe que l'on rajoute au début, au milieu ou à la fin, c'est souvent au dernier moment et vous n'irez pas courir au fond du jardin ou dans une autre pièce. Vos plantes doivent être à proximité immédiate au moment où vous cuisinez. Une fois que vous aurez le lieu, vous pouvez décider de faire vous-même vos semis. Pour ceux qui ont déjà essayé, ils en sont revenus, c'est long et compliqué et surtout trop d'aléas viennent perturber la pousse : type de terre, température, éclairage. Vous pourriez donc être tenté d'acheter des pots où les herbes ont déjà poussées mais à ce stade vous arrivez presque en fin de vie de celles-ci et puis "psychologiquement" vous n'avez rien vu pousser. Ce ne sont pas vos plantes à vous, celles qui seront bien meilleures et bien plus saines que n'importe quelles autres.

Vous pouvez donc opter pour des jardins potager d'intérieur, des kits "prêts à pousser" avec éclairage comptez 100 euros. Sans dispositif, au minimum 20 euros. Mais ce n'est pas forcément la solution. Avoir une mini-serre chez soi, c'est plus un élement de décoration qu'une véritable utilité culinaire. C'est certes très beau, mais couteux et peu pratique en fin de comptes. Faire pousser du persil chez soi, c'est pouvoir en prélever régulièrement. Les kits sont petits et vous récolterez peu d'herbes. Si vous achetez des kits plus grands, vous aurez alors besoin de place alors à moins d'en faire un élément de décoration, cela le principe peu pratique mais il existe des produits très efficaces et peu énergivore reproduisant parfaitement la "nature".

Attention cependant, le persil ne pousse pas comme le basilic ou le thym. Le besoin en eau n'est pas le même, la luminosité nécessaire au développement de la plante varie selon sa variété comme la température.

 

Comment commencer ?

Il y a énormément de variétés de plantes aromatiques, si vous deviez énumérer de mémoire celles que vous connaissez, vous citeriez très certainement spontanément : persil, ciboulette, basilic, menthe, coriandre, thym, et puis ensuite : aneth, estragon, laurier, origan, romarin, sauge. Pour les 6 premières, elles sont en effet les plus connues mais surtout les plus utilisées.

Alors pourquoi ne pas commencer avec celles que vous cuisinerez le plus. Prenons par exemple persil ou coriandre, basilic, menthe. Le persil parce qu'il est incontournable et qu'il apporte une fraicheur à tous vos plats chauds ou froids. Il peut être remplacé par la coriandre pour donner un côté exotique mais la destination fraicheur est la même. Le basilic ensoleille vos recettes de l'apéritif au dessert. Pour la menthe, vous l'utiliserez forcément dans vos boissons comme le mojito mais aussi en infusions ou dans quelques plats.

 

Urban Cuisine : les pros du pot ! et de la motte

kit basilic en pot

Faire ses semis, trop compliqué; herbes fraîches du commerce : aucun intérêt; plants en pot : impersonnel; kit complet : cher pour débuter. Face à ce constat et tout en respectant un petit budget pour commencer et surtout pour tenter l'expérience, une petite société URBAN CUISINE propose de réaliser son potager d'intérieur en pas à pas avec des plantes aromatiques en pots façon jardin d'intérieur, à base de mottes.

L'idée est simple : vous commandez des pots en liège, c'est sain et naturel et vous y glissez des mottes contenant les graines, le substrat : terre + nutriments indispensables. Vous n'avez plus qu'à maintenir une humidité relative et à les positionner dans votre cuisine. Ce qui permet à la plante de recevoir ce dont elle a véritablement besoin pour se développer sans vous en soucier comme avec des semis. Le tout est bio forcément ! Vous n'avez plus qu'à la regarder pousser et surtout la récolter au bout de quelques semaines. Et vous pourrez dire "c'est moi qui l'ait fait !"

Et bien sûr, la structure d'Urban Cuisine est à dimension humaine. Tous les avantages du commerce de proximité quelque soit votre lieu de résidence : le contact client, la réactivité, le conseil et le prix.

Lorsque vous avez profité pleinement de votre persil, basilic ou autre, il vous suffit de remettre une motte dans le pot. Ce dernier est en liège donc en plus d'être original, il est naturel, parfaitement hermétique, la preuve les bouchons des bouteilles de vin. Cela en fait également un bel objet de décoration. Recyclable à l'infini, vous ferez aussi du bien à la planète en faisant du bien à vos papilles.

 

Pour aller plus loin

Forcément, vous allez vite devenir une ou un pro de la culture en intérieur et vous souhaiterez aller plus loin. Vous aurez envie de diversifier vos cultures avec d'autres herbes comme le thym, la sauge et ensuite, nous vous le souhaitons, d'autres plantes comme les mini-poivrons, piments, tomates. Il vous suffira de commander les mottes correspondantes.

L'aquarium n'étant plus à la mode surtout que le poisson rouge ne se mange pas, pour aller encore plus loin, Joséphine et Antoine, fondateurs d'Urban Cuisine, vous proposent un jardin d'intérieur optimisé dans un meuble design que vous pourrez encastrer dans votre cuisine ou même l'intégrer dans votre salon. C'est beau, c'est bon, c'est sain !