Rechercher une recette


Création : 31 octobre 2019

 

L'histoire de la coriandre

Au commencement, les saveurs de la coriandre nous viennent de l'Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient. Si vous avez l'habitude de déguster de la cuisine chinoise, vietnamienne, indienne ou encore pakistanaise, c'est un goût qui ne vous sera pas étranger. C'est l'un des aromates les plus souvent utilisés dans les plats de ces cultures.

On en trouve aussi régulièrement dans la cuisine d'Amérique du Sud. Dans les pays européens, elle a plus souvent servi de médicament, car elle a des propriétés digestives, mais aide aussi à stimuler l'organisme. Dans la Rome Antique, la viande était conservée à l'aide de coriandre. Le nom de cette plante est issu de la langue grecque. Il est assez étrange, car il est issu de koríannon et est dérivé du mot "punaise" à cause de l'odeur forte qui se dégage de la plante.

Durant le Moyen-Âge, on se servait de la coriandre pour supprimer les poux, mais également pour faire fuir les démons des pièces d'une maison. On la confond souvent avec le persil, car les formes des feuilles sont assez similaires au persil plat.

coriandre bienfaits cuisine

Les saveurs particulières de cette plante aromatique

La coriandre possède un goût particulier assez puissant. Elle relève un plat avec son arôme piquant. La coriandre peut être totalement comestible et peut aussi bien déguster les graines que les feuilles.

  • Les graines : elles ont un parfum légèrement sucré et possèdent des similitudes avec l'orange. On les utilise beaucoup dans la cuisine indienne et en particulier dans la conception du colombo.
  • Les feuilles : elles sont utilisées fraîches, mais on peut aussi les faire sécher. Si on les utilise fraîches, il faut attendre que le plat soit cuit et uniquement les ajouter à la fin pour ne pas que le parfum soit trop atténué par la chaleur.
  • Les racines : le goût puissant des racines est particulièrement apprécié dans la cuisine asiatique.

Il faut savoir que les graines de coriandre entrent même dans la composition de certains parfums de renom !

Où cultive-t-on la coriandre ?

La coriandre est cultivée principalement dans les pays au climat tempéré. On la retrouve un peu partout dans le monde, car elle se cultive assez facilement. On sème les graines en pleine terre et il faut environ 12 jours pour voir les premières plantes sortirent de terre. Il faut encore deux mois pour que le plant de coriandre arrive à maturité.

Pour que les plants soient plus étoffés, on les pince aux extrémités. À la maison, on peut les planter dans un endroit protégé du froid. Il est possible de cueillir quelques brins de coriandre selon les besoins de la cuisine. Évitez tout de même la période avant la floraison, car la coriandre dégage alors une odeur peu agréable. Cette épice a l'avantage de ne pas craindre les nuisibles ni les maladies. Elle a même pour réputation d'éloigner les doryphores gourmands de pomme de terre et d'attirer les abeilles. La plantation se fait de mars à juillet dans un sol léger et bien drainé.

 

Les bienfaits de la coriandre

En plus d'être goûteuse, la coriandre possède également de nombreux bienfaits.

  • Elle est riche en antioxydants : c'est sa composition contenant des acides phénoliques et des flavonoïdes qui lui donne ses propriétés antioxydantes. C'est un point très intéressant pour notre organisme.
  • Elle contient de la vitamine K : cette vitamine est utile pour prévenir l'ostéoporose et réduire les maladies cardio-vasculaires. Elle aide aussi à mieux coaguler.
  • Elle est anti-inflammatoire et antispasmodique.
  • Elle est antibactérienne et aide l'organisme à lutter contre les agressions extérieures.
  • Elle possède des vertus digestives et réduit les flatulences ou autres désordres.
  • Elle aide à éviter les migraines.
  • Elle prévient l'apparition des polypes intestinaux.

 

Comment peut-on utiliser la coriandre dans la cuisine ?

Il est très facile de trouver des recettes qui utilisent de la coriandre, car de nombreuses recettes du monde entier utilisent cet ingrédient.

Les rouleaux de printemps

C'est un plat très facile à concevoir et très frais. Le rouleau de printemps utilise la coriandre fraîche. C'est elle qui va lui donner un coup de peps indispensable pour relever les autres ingrédients. Les rouleaux de printemps sont associés à une sauce aux saveurs asiatiques que vous pouvez réaliser avec du nuoc-mam, du vinaigre balsamique et des carottes râpées. Ajoutez un peu de cacahuètes concassées pour rappeler les plats asiatiques.

Du saumon au lait de coco et à la tomate

En Asie et dans certaines îles, le lait de coco est un autre ingrédient très usité. On le marie aussi régulièrement au poisson ou avec du poulet. Ici, on fait une préparation avec un saumon délicieux et des feuilles de coriandre fraîche. Il est aussi possible d'ajouter un peu de piment doux pour les personnes qui aiment les goûts plus épicés et relevés.

Du poulet pané aux épices cajuns

Ici, la coriandre est dissimulée sous forme de poudre dans la préparation d'épices cajun. Préparez cette délicieuse recette de poulet pané que vous associerez avec une sauce au yaourt pour la fraîcheur. Les épices cajuns apportent une vraie densité au poulet et les saveurs vont réveiller vos papilles.

Le phô asiatique

Si vous avez eu la chance d'aller au Laos, en Birmanie ou encore en Thaïlande, vous n'avez pas pu passer à côté de la soupe traditionnelle de l'Asie du Sud-Est. On l'appelle le phô ! On en trouve dans toutes les petites échoppes qui ne payent pas de mine, mais qui proposent une soupe délicieuse et healthy !

Le matin, tous les Laotiens prennent cette soupe bien chaude qui est agrémentée de légumes, de nouilles et de coriandre. C'est très bon pour la santé et ça apporte tout ce dont le corps a besoin. Optez pour une soupe végétarienne ou ajoutez quelques boulettes de bœuf pour bénéficier d'un apport de protéines. Ce phô est très facile à réaliser à la maison !