Rechercher une recette

Création : 22 février 2016

 

Vous vous souvenez certainement de la publicité pour le café où El Gringo va choisir ses grains directement dans le sac du producteur là bas en Colombie, et quand il n'est pas assez bon, il n'en veut pas. Et bien ça c'est de la pub et dans la "vraie vie" cela fait bien longtemps que ce n'est plus qu'un mythe.

Pour le meunier c'est pareil. Un moulin au loin dans le paysage, un moulin tout près d'une rivière, vestiges d'une époque ancienne révolue remplacée par des impératifs commerciaux en tous genres ne permettent plus l'exercice de cet art. Enfin presque plus, quelques-uns résistent encore et toujours !

Et l'on s'étonne de découvrir études après études que l'intolérance au gluten n'est en aucun cas lié à ce que l'on croit mais simplement au choix de la céréale année après année. Produire plus et mieux, on modifie génétiquement les céréales pour un meilleur rendement, pour qu'elles se gorgent plus d'eau, pour un pain plus gonflé, c'est une demande du consommateur dit-on mais ce dernier est dans l'ignorance, lui donner ce qu'il veut, c'est lui donner du mauvais parce qu'il est plus facile de ne pas éduquer. On devient intolérant à ce que l'on modifie génétiquement. Aujourd'hui l'intolérant au gluten se rabat sur le riz, le quinoa, etc, parce qu'ils n'ont pas encore été modifiés... Mais un temps viendra où l'on rajoutera ces aliments dans la déjà longue liste des intolérances. Notre corps nous dit ce qui n'est pas bon pour lui, écoutons-le !

Histoire et histoires de la minoterie

Un meunier c'était quoi ?  C'était un artisan qui existait depuis l'Antiquité, il achètait son blé qu'il choisissait avec soin, car l'amour du métier est certainement l'un des fondements indispensables pour l'exercer. Il composait ses propres mélanges, choisissait le type de meule, la mouture. Puis venait le moment de la transformation en farine qu'il revendait ensuite. Cet amour du métier, il le transmettait de génération en génération. Ce métier a disparu peu à peu car il s'est industrialisé où plutôt l'industrie et les impératifs commerciaux ont pris le pas sur bien des choses.

"Je vous parle d'un temps..." bien loin derrière nous et finalement les quelques irréductibles d'aujourd'hui sont les mêmes qu'hier. Le Moulin Marion, c'est ça depuis plus de 100 ans. L'histoire de la meunerie, de la minoterie, de l'amour dans le travail bien fait, c'est eux ! Alors ailleurs on pourrait vous dire qu'il font du bio, à Recettes du Chef on vous dira simplement qu'ils font du naturel. Ce naturel d'autrefois qui avait encore une dimension humaine.

Nous avons montré et fait testé leurs farines à des boulangers qui ont reconnu malheureusement qu'ils ne travaillaient plus ce genre de produit mais qu'ils aimeraient. Nous avons nous-même testé dans des recettes que nous vous proposerons prochainement et nous avons découvert un autre monde, celui du goût, de la variété. Tout n'est heureusement pas uniformisé et mono-saveur dans la farine.

Le moulin Marion c'est de la meunerie mais aussi de la nutrition animale. Le tout pensé dans le respect complet de la nature. Et pourtant ce n'est pas plus cher, comme quoi ! Vous êtes un professionnel : http://www.moulin-marion.fr/, vous êtes un particulier ? Parlez-en autour de vous, parlez-en à votre boulanger et même à l'école de vos enfants, car c'est là que l'on éduque le goût. Le consommateur final c'est vous ! C'est vous qui devez décider ce que vous voulez dans votre pain, dans votre assiette. Apprenez à savoir et reconnaître ce qui est bon !

Bonne dégustation !