Rechercher une recette

Création : 16 octobre 2019

Questionnez-vous sur votre projet

Avant de déposer sa demande de création d'entreprise et de suivre la formation au permis d'exploitation obligatoire, il est judicieux de réfléchir posément à votre projet. Il y a bon nombre de candidats qui se lancent tête baissée dans l'ouverture d'un restaurant et qui mettent la clé sous la porte très rapidement. Évitez de vous mettre en difficulté et essayez de vous poser les bonnes questions :

  • Avez-vous les compétences pour cuisiner pour un grand nombre de personnes ?
  • Ouvrir votre restaurant est un travail sur le long terme. Aurez-vous une motivation assez durable ?
  • Connaissez-vous toutes les facettes de la gestion d'une entreprise et du secteur alimentaire ?
  • Votre projet peut-il s'accorder au rythme de votre vie personnelle ?

Avec les nouvelles émissions culinaires, tout le monde désire être à la tête de sa propre entreprise tant comme restaurateur, que pâtissier ou boulanger. Mais ce sont des métiers qui demandent un engagement personnel considérable. Les horaires ne correspondent pas à ceux d'une famille avec enfant, et il faut prendre conscience que la restauration est très exigeante aussi en termes de fatigue et de pression. Pour devenir restaurateur, il est conseillé d'avoir les épaules solides et de ne pas être réticent aux sacrifices.

 

restaurant conseils ouverture

Faites une étude de marché

L'étude de marché est idéale pour vous assurer que votre projet sera viable. Elle permet d'analyser le secteur dans lequel vous allez évoluer. Il est important de connaître ses concurrents, mais également les fournisseurs avec qui vous pourriez travailler et les envies des potentiels clients. Cela vous indiquera s'il est intéressant d'ouvrir un restaurant dans ce quartier, dans cette ville et pour ce type de clientèle. L'étude de marché vous donnera aussi la possibilité d'imaginer une fourchette de prix pour établir vos menus.

Dans l'étude de marché, explorez :

  • le type d'alimentation attendu par la clientèle
  • les attentes sur les tarifs, la rapidité de service ou encore les produits faits-maison
  • les freins que vous pourriez rencontrer, comme la présence d'un chef étoilé ou d'un super restaurant de burger à proximité
  • les profils de vos clients potentiels (quels types d'activité professionnelle, quel âge, quel genre ?)
  • les habitudes de restauration (est-ce que le quartier est aussi animé le soir que le midi ?)
  • les jours où la clientèle vient se restaurer.

Vous pouvez aussi réaliser un business plan qui sera une analyse précise de ce que vous pensez réaliser sur le court, moyen et long terme. Soyez réaliste et posez les choses concrètement pour voir si votre affaire peut être viable avec un crédit à rembourser, les fournisseurs à payer et le nombre de clients que vous pourriez potentiellement recevoir.

 

Choisissez votre concept et la personnalité du restaurant

C'est ce qui fera la différence avec la concurrence : il faut proposer quelque chose d'unique ou qui réponde à une attente précise. Pour choisir votre concept, basez-vous sur votre propre personnalité. Si vous aimez un pays en particulier ou que c'est votre pays d'origine, pourquoi ne pas cuisiner selon les plats traditionnels de cette destination ?

Il est aussi possible de mettre en avant un concept qui va créer une vraie réaction comme la restauration dans le noir, la dégustation d'une cuisine unique ou le concept d'une cuisine comme chez grand-maman. Il faut ensuite que l'ensemble de ce que vous proposez soit cohérent, optez pour un nom de restaurant évocateur et qui fera comprendre de suite à vos clients où vous voulez les emmener.

Choisissez ensuite le local, les menus, les tarifs, la décoration et les personnes avec qui vous voulez travailler. Le choix du lieu est très important, car il va être associé à un certain type de clientèle et à la proximité des transports en commun ou de parkings. On pense aussi aux lieux de vie qui attirent du monde comme le cinéma, une salle de concert ou encore un centre-ville commercial.

 

Créez votre entreprise

En sélectionnant un certain type de statut juridique, vous allez rendre réel votre projet d'ouverture de restaurant. Sélectionnez votre statut juridique en prenant en considération les responsabilités financières que vous aurez. Il s'agit ensuite de répartir le capital si vous avez des associés et de définir le régime fiscal. Rédigez ensuite les statuts et déposez-les au Registre du Commerce et des Sociétés et au Centre de Formalité des Entreprises.

etapes ouvrir restaurant

 

En tant que restaurateur, vous devrez également obtenir le permis d'exploitation. Il est lié au fait que vous allez vendre des boissons alcoolisées et qu'il est important de connaître vos droits et obligations : la formation doit être validée par ce permis d'exploitation, qui indique que vous avez suivi l'enseignement abordant l'ivresse publique, la vente d'alcool interdite aux mineurs, mais également des notions de nuisance sonore. Pour mettre en vente de l'alcool, vous devez demander l'obtention d'une licence III ou IV selon le type de boissons que vous désirez proposer. De plus, il est aussi obligatoire de suivre une formation sur l'hygiène qui vous expliquera les méthodes HACCP. Ce sont des connaissances obligatoires pour être certain d'ouvrir un restaurant dans les meilleures conditions.

 

Pour ouvrir votre restaurant, vous devez garantir :

  • Des produits de qualité et une cuisine qui va attirer la clientèle
  • Des prix équilibrés en fonction de l'environnement et de la concurrence, mais également de la qualité de vos prestations
  • Un lieu accueillant et agréable où l'on a plaisir à venir déguster vos préparations culinaires
  • Une visibilité tant sur le lieu physique que sur les réseaux sociaux et les sites spécialisés
  • Une image toujours positive et dynamique de votre restaurant
  • La satisfaction de vos clients et l'écoute de leurs suggestions pour être en adéquation avec leurs attentes
  • Une hygiène irréprochable dans la salle de restaurant, mais également dans la cuisine et les lieux de stockage.

Ne négligez pas l'impact des mauvais avis sur internet. Pour 1 avis négatif, il faut 7 avis positifs pour faire oublier une critique !